L’évolution du bureau au fil du temps

Partager >

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Depuis toujours et pour encore longtemps pour certains, le matin, nous allons au bureau. Mais si tout le monde y va, y a été, va y aller, personne n’a pourtant le même. Petite histoire et rétrospective de l’évolution du bureau depuis l’antiquité jusqu’à aujourd’hui.

À ses débuts

De l’Antiquité au Moyen-âge, le travail est réservé aux hommes et femmes du peuple, peu argentés. De son appellation “labor” en latin, il exprime la contrainte, la peine, la douleur. Il ne qualifie que les travaux manuels et pénibles. Les sciences, arts et lettres ne sont pas considérés comme tels, et ne rentrent pas dans le cadre d’activités rémunérées.

Chez les Romains, on travaille dans le tablinum. C’est, dans l’antiquité, une pièce de la maison qui s’apparente à une salle des archives, considérée comme “le bureau du maître”. Le télétravail n’est donc pas une activité toute récente, ils l’ont fait bien avant nous, et c’était monnaie courante. Mais encore une fois, il faut considérer les tâches entreprises dans cet espace comme un loisir.

Au Moyen-âge, les premiers postes apparentés aujourd’hui à ceux des salariés sont ceux tenus par les moines. L’espace dédié à leur activité est nommé le scriptorium, il est composé d’un meuble d’écriture et d’un banc. Chaque moine en dispose d’un et ils se tenaient souvent debout, dans l’isolement total, pour retranscrire des ouvrages.

Renaissance : les premiers coworking !

C’est à la Renaissance, en Italie qu’apparaissent les premiers coworking. Ma première évolution majeure du bureau ! En effet, les artistes se retrouvaient dans des ateliers pour échanger des idées et mettre en commun leurs connaissances artistiques et scientifiques, sous l’œil avisé d’un grand maître. L’espace est ouvert avec des tables et du matériel de travail. Comme atelier connu, on pourra citer l’atelier d’Andrea del Verrocchio, qui compta parmi ses étudiants Leonard de Vinci, Le Pérugin et Sandro Botticelli. Si cela ne donne pas envie du coworking !

Les échanges internationaux et les premiers sièges commerciaux

À l’époque des premiers échanges internationaux des états souverains et leurs colonies, les institutions multiplient la création d’administrations centralisées aussi appelées sièges commerciaux. Ils ont pour but de faciliter l’administratif et la distribution monétaire. Les échanges étant mondialisés, la centralisation facilite le procédé. Les grandes capitales érigent donc des bâtiments imposants qui regroupent les travailleurs pour augmenter l’efficacité. La East India Company peut-être considérée comme la première multinationale.

Restez informé

Pas plus d'un email par mois, promis

Découvrir d'avantage d'articles

BeeZzz

4 bonnes habitudes à prendre en télétravail

Télétravailler, c’est bien. Bien télétravailler, c’est mieux. Entre les confinements à répétition et la démocratisation du travail à domicile, on a vite fait de prendre

Booster votre créativité et votre productivité ?

Prenez contact pour en savoir plus

22 jours GRATUITS*

*Valable jusqu'au 22.03.2022, sur les forfaits de 6 mois ou plus.